Comment fixer deux planches perpendiculaires ensemble ?

Savoir comment fixer deux planches perpendiculaires ensemble peut être utile pour certains bricolages. Voyons aujourd’hui les différentes techniques que vous pouvez employer.

Comment fixer deux planches perpendiculaires ensemble

Les différentes techniques que vous pouvez utiliser pour fixer deux planches perpendiculaires ensemble.

L’assemblage à mi-bois

Ce type d’assemblage consiste à superposer les deux planches à assembler. Afin que l’assemblage soit parfait, il faut donc creuser chaque pièce sur la moitié de son épaisseur au niveau de la zone de contact des deux pièces. Cela permet aux deux pièces de s’imbriquer l’une à l’autre parfaitement.

Vous conservez ainsi l’épaisseur d’une planche, idéal pour réaliser un cadre.

Afin de lier les deux planches, vous utilisez de la colle à bois sur l’ensemble de la surface de contact.

Pour obtenir un assemblage le plus solide possible vous devez :

Vous assurez que les surfaces de contact des deux parties soient planes afin que le contact soit sur l’ensemble de la surface et non sur une zone. La colle sera plus efficace s’il n’y a pas d’espaces.

Vous utilisez des serres joints pour vous assurer que le bois ne travaille pas durant la phase de séchage de la colle. Cela permet aussi de contrôler que les deux planches soient parfaitement dans l’axe souhaité.

La difficulté de cette technique est surtout lié à la découpe du bois. Selon la dimension des pièces de bois à assembler, le volume de bois à enlever peut être important.

Cette technique peut être couplée avec des tourillons en bois pour réduire le risque de séparation en cas d’arrachement.

L'assemblage à queue d'aronde
L’assemblage à queue d’aronde

L’assemblage à queue d’aronde

C’est un assemblage difficile à réaliser mais très solide. C’est un assemblage tenon mortaise avec une variante. Le tenon n’est pas droit mais à une forme de trapèze. Le coté le plus long du trapèze étant à l’extrémité de la pièce de bois alors que la partie la plus étroite est à la base du tenon.

Cela à pour conséquence d’empêcher les pièces de bois de se séparer. Bien évidemment la mortaise aura la même forme que le tenon afin que les deux pièces de bois puissent s’emboîter.

Le trapèze peut être droit sur son épaisseur, mais il peut aussi avoir une face plus large que l’autre. Cela empêche les pièces de bois de bouger dans un sens dans l’épaisseur du bois.

Bien évidemment la taille du tenon et de la mortaise est encore plus complexe.

C’est le principe que des pièces de puzzle. Vous pouvez assembler des planches, des panneaux pour réaliser toutes sortes d’objets.

Bien réalisé ce type d’assemblage ne nécessite pas de colle. Cependant la difficulté réside dans le fait que le tenon et la mortaise doivent être parfaitement identiques pour qu’ils s’emboîtent parfaitement.

Vous pouvez aussi réaliser des mortaises sur les deux pièces à assembler et réaliser un tenon indépendant qui viendra liaisonner les deux pièces de bois. Vous pouvez ensuite rajouter un tourillon ou une cheville de bois dans chaque partie du tenon pour consolider encore plus l’assemblage.

L’assemblage avec des tourillons

C’est un type d’assemblage très répandu. Les tourillons ou chevilles de bois viennent s’insérer dans des trous réalisés au préalable sur les deux pièces de bois à assembler. Rentrées en force ou collées les tourillons assurent le maintien des pièces ensembles.

C’est la technique la plus utilisée pour renforcer un assemblage à plat-joint que l’on va voir dans la suite de l’article.

La difficulté de l’assemblage avec des chevilles de bois consiste à parfaitement aligner les trous. En effet un léger décalage aura une incidence définitive sur l’assemblage des pièces de bois.

Enfin lorsque l’on perce les trous il faut que ceux ci soient parfaitement réalisés à la perpendiculaire afin que la cheville de bois soit elle aussi droite. En cas d’un percement légèrement décalé et non perpendiculaire sur la face de la pièce de bois, l’assemblage sera lui aussi décalé.

Pour palier à cela l’utilisation de guide de perçage est une solution intéressante, si vous ne possédez pas de perceuse à colonne.

Comment fixer deux planches perpendiculaires ensemble  L’assemblage à plat-joint
Comment fixer deux planches perpendiculaires ensemble L’assemblage à plat-joint

L’assemblage par vissage en biais ou trou de poche

Le vissage en biais consiste à assembler deux pièces de bois à l’aide d’une vis insérée de biais. Cela permet de rendre l’assemblage invisible de la face visible du bois.

Vous devez dans un premier temps aligner les pièces de bois et les maintenir avec un serre joint

Avec un guide de perçage en biais ou guide de perçage oblique vous allez pouvoir avec la perceuse réaliser un trou dans les deux pièces de bois.

Une fois le trou réaliser vous vissez la vis prévue pour réaliser l’assemblage des deux pièces de bois.

Ce type d’assemblage est courant pour la réalisation de meubles.

La difficulté de cette technique consiste à percer assez loin dans les deux pièces de bois afin que la vis assure un maintien solide des deux pièces de bois. Cependant il faut veiller à ne pas percer trop profondément car vous risquez de passer au travers de la seconde pièce de bois.

Pour cela il faut utiliser des butées qui vont stopper la course de la mèche à bois et ainsi garder la fixation invisible !

Ce type de fixation est fait par paire pour un meilleur maintien des pièces entre elles.

Comment fixer deux planches perpendiculaires ensemble : L’assemblage à plat-joint

L’assemblage à plat joint est l’assemblage le plus simple. Il consiste à coller deux pièces de bois en utilisant des serres joints pour maintenir l’assemblage le temps que la colle sèche.

C’est une technique intéressante pour assembler plusieurs planches pour en faire un panneau.

Vous pouvez aussi employer cette technique pour assembler perpendiculairement des planches mais l’assemblage sera très fragile.

Encore une fois vous pouvez coupler cette technique avec l’utilisation de tourillon à bois que l’on a vu plus haut.

Dans tous les cas cet assemblage ne peut pas supporter de contraintes mécaniques importantes cela ne tiendra pas.

Comment fixer deux planches perpendiculaires ensemble
Comment fixer deux planches perpendiculaires ensemble

L’assemblage tenon mortaise

L’assemblage en tenon et mortaise est comme nous l’avons vu avec l’assemblage à queue d’aronde, l’un des plus solides. Sur le même principe que les LEGO, vous avez d’un coté le tenon qui vient s’emboîter dans la mortaise.

De la colle permet de liaisonner les deux pièces de bois qui ne vont plus bouger.

Cette technique permet de concevoir un assemblage invisible. Il est légèrement plus facile à réaliser que l’assemblage en queue d’aronde car la réalisation des parties à emboîter reste plus simple.

Quoiqu’il en soit vous devez posséder des outils adaptés et parfaitement aiguisé comme des ciseaux à bois afin d’utiliser au mieux cette technique.

Le moindre jeu entre le tenon et la mortaise réduira la qualité et la solidité de l’assemblage. L’utilisation d’une mortaiseuse peut simplifier le travail si vous travaillez régulièrement le bois.

Comment fixer deux planches perpendiculaires ensemble : Conclusion

Vous avez l’embarras du choix concernant l’assemblage des planches. En fonction de votre projet et de vos aptitudes à travailler le bois vous choisirez la technique qui vous convient le mieux.

Le point commun de l’ensemble de ces méthodes reste le soin que vous allez apporter à l’assemblage. Cela impactera l’esthétique mais aussi la solidité de vos assemblages des planches.

Enfin optez pour des outils adaptés et spécialisés dans les travaux que vous comptez réaliser. Vous gagnerez en temps et en qualité de travail.

N’hésitez pas à vous entraîner sur des chutes de bois pour gagner en expérience et apréhender la difficulté de certaines techniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *