Carreler un plan de travail

Carreler un plan de travail permet est une solution peu onéreuse et esthétique pour mettre en valeur une cuisine. Cependant il faut veiller à plusieurs points cruciaux pour ne pas faire d’erreurs. Voyons ensemble ce bricolage.

Carreler un plan de travail

Voyons en détail comment carreler un plan de travail

Préparation du plan de travail

La préparation du support est essentielle quand on veut poser du carrelage.

Il y a plusieurs points à traiter pour que le support puisse recevoir lors d’une rénovation un carrelage :

  • Vous devez dégraisser le support avec un produit à base de soude caustique comme la lessive St Marc. Cette étape est d’autant plus importante dans une cuisine ou la graisse se dépose partout. Une fois propre laissez bien sécher les surfaces nettoyées.
  • Assurez vous que le support va supporter la charge et ne pas gondoler dans le temps. Une planche de bois en contreplaqué trop fine n’est pas adaptée. en se pliant elle fera bouger le carrelage.
  • Si le support existant est déjà carrelé vous devez le déposer. Ensuite éliminez la colle pour obtenir une surface propre et plane.
  • Le support doit avoir une surface régulière si ce n’est pas le cas, grattez, poncez pour faciliter la pose du carrelage.
  • Dans tous les cas il faut prévoir la réalisation d’une couche de primaire d’accrochage, facilitant l’adhérence de la colle. Cela améliore la tenue des carreaux dans le temps.
  • Vous pouvez en amont du primaire appliquer une couche d’enduit hydrofuge qui va protéger le support. Conseillé mais pas indispensable si vos carreaux et vos joints sont posés parfaitement.
  • N’oubliez pas de prévoir l’emplacement des baguettes de finitions. Elles peuvent être en bois ou en métal.

L’ensemble de ces points vous permet de limiter les problèmes de pose par la suite.

Prévoir un plan de calepinage

En fonction du carrelage choisi vous avez peut être des motifs à réaliser ou tout simplement des coupes à faire pour encastrer, éviers, plaques de cuissons, arrivées d’eau etc.

Réaliser un plan de calepinage permet de prévoir tout cela et facilite le calcul de la quantité nécessaire de carrelage à prendre.

Le calepinage permet aussi d’anticiper le nombre de coupes à réaliser et donc de prévoir l’outillage nécessaire. Adapter la disposition des carreaux vous permet de réduire le nombre de coupes !

Enfin fiez vous à lui si vous devez réaliser des motifs pour ne pas faire d’erreur. Quand on colle du carrelage on se concentre sur la façon de faire et l’on peut se tromper dans l’ordre de pose des carreaux.

Vous pouvez compléter le plan en réalisant une pose à blanc pour valider vos croquis.

Poser une baguette de finition du plan de travail
Poser une baguette de finition du plan de travail

Poser une baguette de finition du plan de travail

Déjà évoqué plus haut les baguettes de finitions permettent de faire les jointures et de masquer les tranches peu esthétiques des carreaux ou du plan de travail. Elles servent aussi à protéger.

La baguette de finition, ou profil peut être en bois ou en métal. A coller, à clouer ou visser ou même scellées en même temps que la pose du carrelage, prenez le temps de vous y intéresser avant la pose.

Vous pouvez aussi placer une baguette entre le plan de travail et le bas de la crédence.

Vous allez devoir traiter une fois posé les profils en bois. Impossible de les laisser brut. Vous allez devoir les peindre ou les vernir.

Autre solution, si le choix du carrelage le permet c’est de réaliser les bordures aussi en carreaux !

Application de la colle et pose des carreaux

Une fois le support propre, vous devez idéalement appliquer un primaire d’accrochage. Il sert à faciliter l’accroche de la colle et donc du carreau sur le support, le plan de travail.

Une fois sec vous pouvez encoller le plan de travail ainsi que vos carreaux et procéder à la pose. Utilisez des croisillons pour obtenir la même épaisseur au niveau des joints.

Pour aller plus vite vous avez réalisé les découpes des carreaux en amont.

La pose du carrelage est très classique. Vous utilisez les méthodes et le même matériel que pour poser des carreaux au sol.

Réaliser les joints du carrelage

Après avoir laissé le carrelage à minima 24 heures vous pouvez réaliser les joints.

Attention vous devez prévoir la future utilisation du plan de travail. Il faut donc réaliser des joints étanches qui vont souvent recevoir un coup d’éponge ou des projections d’eau. Le joint époxy fonctionne très bien mais d’autres produits feront aussi bien l’affaire.

Toujours pour faciliter l’entretien vos joints seront au même niveau que les carreaux. Cela facilitera le nettoyage et réduira leur encrassement.

Comblez bien les interstices à l’aide d’un couteau à enduit. Si vous ne comblez pas bien les espaces entres les carreaux il se peut que les joints s’affaissent avec le temps.

Une fois les joints réalisés, vous passez un coup d’éponge humide sur les carreaux pour enlever le de préparation avant qu’elle ne sèche sur le carrelage.

Vous venez de carreler un plan de travail !

Carreler un plan de travail
Carreler un plan de travail

Quel support pour plan de travail carrelé ?

Vous pouvez vous servir d’un plan de travail existant suffisamment épais pour ne pas se déformer sous la contrainte.

Bien montée une cloison en BA13 pourrait aussi faire l’affaire si l’armature métallique ou en bois qui la supporte est rigide, solide.

Evidemment un plan de travail en béton peut recevoir un carrelage sans problème.

Est-il possible de mettre du carrelage sur du bois ?

Vous pouvez poser un carrelage sur du bois. La principale contrainte est d’avoir un support en bois stable qui ne va pas travailler. Toute déformation du bois va impacter le carrelage posé dessus, en le fissurant ou en cassant les joints.

Pour cela vous devez utiliser des bois d’au moins 2 cm d’épaisseur pour garantir une résistance à la contrainte. de plus la portée entre deux supports de votre planche ne devra pas être trop importante mais dans une cuisine c’est rarement le cas.

Si vous encastrez un évier, pensez à assurer des maintiens par en dessous pour éviter que le bois se voile.

Utilisez impérativement un primaire pour poser du carrelage sur le bois, sinon il risque de se décoller beaucoup trop facilement.

Mal posé un carrelage peut en quelques mois sauter complètement.

Choisir un carrelage adapté pour la cuisine

Un carrelage parfaitement adapté pour un plan de travail doit être :

  • Résistant aux rayures
  • Ne pas s’écailler en cas de choc
  • Résister à la chaleur d’un plat sortant du four
  • Être imperméable
  • Se nettoyer facilement

Le grès cérame est un bon compromis mais il n’est pas le seul. La céramique est parfaitement adaptée à cette utilisation aussi.

Dans tous les cas privilégiez des grands carreaux limitant la quantité de joints à réaliser.

Coté déco le carrelage du plan de travail doit trancher avec la couleur du sol. Évitez les teintes trop proches qui ne mettront pas en valeur la pièce.

Un carrelage poreux est à bannir évidemment.

Prévoir un plan de calepinage
Prévoir un plan de calepinage

Comment recouvrir un vieux plan de travail cuisine ?

Comme nous l’avons vu en début d’article le support qu’il soit neuf ou ancien doit répondre à quelques préconisations avant d’envisager la pose d’un carrelage.

Vous pouvez parfaitement utiliser un vieux plan de travail une fois dégraissé, pour l’habiller avec des carreaux. Referez vous au paragraphe concernant la préparation du plan de travail pour savoir si le votre est apte à recevoir un carrelage.

Le mot de la fin

Gardez à l’esprit que votre cuisine et, notamment votre plan de travail doit être fonctionnel et facile d’entretien, le choix esthétique n’interviendra qu’ensuite.

Rassurez vous l’on trouve de larges choix de gammes adaptées à cette utilisation. Prenez le temps pour faire le choix du bon carrelage en consultant plusieurs professionnels.

Enfin soignez la pose ! Sollicité quotidiennement un plan de travail se doit d’être résistant, ne pas bouger dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *