Comment poncer du bois ?

Comment poncer du bois est une question récurrente. Une étape facile à réaliser. Cependant il y a quelques règles de bases à maîtriser afin de pouvoir obtenir un très bon résultat final. Voyons cela en détail

Préparation du bois avant le ponçage

Avant d’attaquer le ponçage proprement dit il est parfois nécessaire de préparer la pièce de bois. Toutes les matières appliqué sur du bois ne peuvent pas supporter un ponçage donc il faut préparer le bois.

Mettre le bois à nu

Selon votre pièce de bois, démontez toutes les pièces métalliques ou autre qui sont montés sur le bois. Tout ce qui peut être enlevé doit l’être afin de faciliter le ponçage.

Si vous avez un doute quand à savoir comment remonter quoi après la rénovation, prenez des photos des éléments avant de les démonter !

Reboucher les trous du bois

Si la pièce de bois que vous allez poncer comporte des trous ou une surface très inégale à causes de fissures il peut être judicieux d’uniformiser la surface. Avec une pâte à bois adaptée au support vous pouvez reboucher toutes ces imperfections du bois.

Une fois le mastic à bois complètement sec vous pourrez poncer le bois sans problème. La pâte de bois se ponce sans problème.

Comment savoir si le bois est ciré ou verni ?

Une astuce simple permet de savoir si vous avez affaire à un bois verni ou à un bois ciré.

Avec un papier abrasif de grain moyen, poncez légèrement la surface du bois et regardez ce qu’il se passe.

Si vous avez de la poussière et que le papier de ponçage est propre, c’est du vernis.

Si vous avez des résidus qui collent, une sorte de pâte farineuse sur le papier à poncer, il y a de grandes chances que ce soit de la cire.

Comment poncer du bois
Comment poncer du bois

Poncer du bois ciré

Vous ne pouvez pas poncer directement un bois qui a été ciré. Vous allez encrasser le papier de ponçage. La friction de l’abrasif sur la cire va l’échauffer, la ramollir, ce qui va l’étaler sans l’éliminer.

Enlever la cire du bois peut se faire de plusieurs manières :

Utiliser un décireur bois qui va remettre le bois à nu. Le produit permet de ramollir la cire appliquée.

Avec une brosse en bronze vous pouvez frotter dans le sens des fibres du bois pour faciliter la remontée de la cire à la surface du bois. Essuyez à l’aide d’une éponge les résidus et rincer à l’eau claire tiède. Laisser sécher le bois complètement avant de travailler dessus.

Vous pouvez aussi utiliser une pâte de bicarbonate de soude additionnée d’eau à part égale. Une fois cette pâte appliquée vous pulvérisez avec du vinaigre blanc la pâte déposée sur le bois ciré, généreusement et laissez agir un petit quart d’heure. Une fois le temps écoulez enlevez la pâte à l’aide d’une spatule puis nettoyez à l’aide d’une éponge humide. Laisser sécher complètement le bois avant de poncer.

Les deux méthodes sont efficaces et il est possible de renouveler l’opération s’il reste des résidus tenaces de cire !

D’autres produits peuvent être utilisés, il n’est pas indispensable de se cantonner à ces deux techniques.

Poncer un bois vernis

Le vernis lui à contrario de la cire se ponce parfaitement bien. Il n’y a pas de recommandations particulières, éviter seulement un ponçage trop agressif avec le risque d’abîmer trop le bois. Ajuster la taille du grain en fonction de l’épaisseur de vernis à éliminer. C’est pratique quand on relooke de vieilles chaises en bois.

Quel équipement pour poncer ?

Pour effectuer un travail de ponçage il faut se protéger. L’important ici est de ne pas inhaler les poussières générées, qui sont potentiellement nocives en plus de la gène qu’elle peuvent provoquer.

Vernis, peintures et fibres de bois ne sont que peu appréciées de vos poumons !

Avoir un masque couvrant le nez et la bouche est un minimum. Une paire de lunette de protection évite d’avoir des irritations au niveau des yeux.

Si cela ne vous gène pas enfiler une paire de gants reste une bonne chose.

Préparation de la zone de travail

L’endroit où vous aller effectuer le travail de ponçage doit être adapté pour ce type de bricolage ou au moins être préparé.

Le ponçage du bois génère une très grande quantité de fine poussière qui s’insinue partout.

Dans tous les cas il est vivement recommandé de travailler en étant à l’aise, dans une position non contraignante, dans la mesure du possible. N’hésitez pas à surélever les pièces à poncer pour travailler debout.

La ponceuse à bande
La ponceuse à bande

Poncer en intérieur

Si vous allez poncer à l’intérieur du logement il faut préparer la pièce:

  • Ouvrez la fenêtre durant toute l’opération de ponçage.
  • Protégez avec une bâche les meubles que vous ne pouvez pas déplacer. Utilisez un adhésif pour isoler au mieux le meuble.
  • Sortez de la pièce tout ce que vous pouvez dégager, c’est un peu contraignant mais c’est plus simple que de devoir protéger le tout ou de le dépoussiérer après.
  • Les appareils n’aiment pas du tout la poussière protégez les particulièrement.
  • Calfeutrez la porte avec un chiffon humide pour empêcher la poussière de se répandre dans les autres pièces.
  • Dans l’idéal utilisez une ponceuse électrique qui peut recevoir un aspirateur de poussière en sortie pour limiter le nuage de poussière.

Ces conseils sont aussi valables si vous travaillez dans un atelier! S’il est sans doute plus rustique avoir de la poussière partout sur les outils et le matériel n’est jamais agréable.

Poncer du bois à l’extérieur

Si vous en avez la possibilité effectuer votre ponçage en extérieur. Vous aurez beaucoup moins de contraintes de nettoyage.

Pour autant évitez de vous situer dans un endroit où le vent souffle et peut emporter les poussières générées plus loin, et sans doute polluer les sols.

Idéalement vous le ferez sur une surface dure qui se nettoie facilement en quelques coups de balais !

On évite aussi de se positionner au bord de la piscine si on veut pas faire fonctionner la filtration de la piscine plus que de raison !

Comment poncer du bois ?

Vous êtes maintenant prêt à commencer le ponçage du bois. Voyons quelles méthodes utiliser.

Le ponçage manuel du bois

Le ponçage manuel est pertinent quand :

  • Vous avez une surface peu importante à décaper,
  • La pièce nécessite un travail minutieux et doux,
  • Le bois n’est pas une surface lisse et n’est pas adapté aux machines.

Il faut toujours poncer dans le sens des veines et non perpendiculairement à celles ci. Cela limite le risque de générer des accrocs dans le bois.

Vous pouvez n’utiliser que le papier, que vous pliez à votre convenance pour le faire passer partout.

Certains préfèrent utiliser une cale en bois et travailler avec un objet qu’ils ont bien en main. Il existe aussi des cales, ou vous pouvez clipser le papier de ponçage et utiliser celle ci grâce à une poignée pour la prise en main. D’autres ont un système de scratch comme les ponceuses électriques.

Le geste doit être régulier et souple, il n’est pas nécessaire d’appuyer fort cela n’abrase pas forcément mieux, par contre vous fatiguerez beaucoup plus vite!

L’avantage de poncer manuellement avec du papier de verre permet d’avoir un meilleur contrôle sur le ponçage. Comme il n’est pas mécanique le bois risque moins d’être endommagé.

Bien évidemment le travail de ponçage manuel sera facilité sur les bois tendres. N’oubliez jamais de poncer toujours dans le sens des fibres et jamais perpendiculairement.

Poncer de manière graduelle
Poncer de manière graduelle

Utiliser une ponceuse électrique

Si la surface de ponçage est importante ou que la partie à décaper est épaisse une ponceuse électrique est recommandée. Il existe plusieurs type de ponceuse électriques. C’est le type de ponçage que vous allez faire qui définit la machine à utiliser.

Les machines permettent de travailler correctement sur tous les types de bois. toujours en respectant le fait de poncer dans les sens des fibres du bois.

N’oubliez pas d’équiper la machine avec le papier de verre adapté. Les adaptations tournent en général à la catastrophe car le papier se déchire ou les performances de la machines sont bien moindres.

Les différents types de ponceuses électriques

Différents types de ponceuses existent sur le marché. En fonction de ce que vous souhaitez faire le choix sera orienté vers une machine adaptée.

La ponceuse orbitale ou excentrique

Ce type de ponceuse possède un plateau circulaire qui tourne sur un axe. Efficace et polyvalente vous pouvez l’utiliser pour types de travaux.

Il est possible d’adapter sur certains modèles la taille des disques en fonction de la surface à poncer. Elle convient parfaitement sur les surfaces totalement planes ou légèrement courbes.

Elle peut aussi s’employer pour polir contrairement aux autres types de ponceuses.

Les modèles « orbitaux » en plus de tourner sur l’axe, oscillent et permettent de réaliser des travaux de finitions plus « fins »

La ponceuse vibrante

La ponceuse vibrante est adaptée pour les travaux sur les surfaces planes de petites dimensions. Si elle est inefficace sur les surfaces courbes elle est très pratiques pour poncer les angles ainsi que les chants

La ponceuse à bande

Cette ponceuse permet de dégrossir très rapidement un travail de ponçage mais du fait de sa puissance d’abrasion n’est pas adaptée pour un travail de finition. Elle convient particulièrement pour les grandes surfaces planes, sans angles à décaper.

La ponceuse triangulaire

Comme son nom l’indique la tête de la ponceuse est triangulaire ce qui lui permet de travailler aisément dans les angles.

Les dimensions de la tête étant souvent modestes les grandes surfaces ne sont pas son point fort, de plus la puissance d’abrasion est moindre qu’une ponceuse orbitale par exemple.

Elle est idéale pour les meubles et les encadrements de fenêtres. C’est le seul modèle qui permet de ponce les endroits difficiles ou inaccessibles.

Poncer de manière graduelle
Poncer de manière graduelle

La ponceuse girafe

La ponceuse girafe permet de travailler à distance lorsqu’il faut poncer des pièces hors d’atteintes.

Munies d’un manche télescopiques (d’où son nom)n elle permet un travail en hauteur. Il est possible avec cette machine de poncer des poutres, que l’on ne peut enlever par exemple.

Une ponceuse avec ou sans fil ?

La question se pose car le confort d’utilisation mais aussi l’autonomie peuvent entrer en jeu. Gardez en tête qu’un travail de longue durée favorise le choix d’une machine filaire, n’ayant pas besoin d’anticiper la durée de fonctionnement.

Les modèles à batterie seront plus maniables mais peuvent par contre peser plus lourd.

Sac à poussière ou aspirateur relié ?

Dans tous les cas il est à mon sens important de privilégier un modèle qui à un système pour collecter la poussière. Le système à sac à l’avantage de ne nécessiter aucun équipement supplémentaire, mais il faudra vider régulièrement le réservoir emplit de poussière.

Les appareils équipés d’une sortie pour l’aspiration seront reliés à un aspirateur via le tuyau d’aspiration. Plus efficace que le sac à poussière ils n’ont pas besoin d’être vidés. La maniabilité par contre elle est plus aléatoire avec ce tuyaux relié à un aspirateur.

Vous avez l’embarras du choix. A noter que les modèles à batterie seront toujours plus chers que leurs homologues filaires.

Choix de l’abrasif

En fonction du travail que vous souhaitez faire vous allez employer différents types de papier de verre. Vous le savez sans doute la granulométrie du papier de verre varie. Pour faire simple plus le chiffre sur le papier à poncer sera bas, plus le travail sera grossier et abrasif.

Pour le décapage grossier vous utiliserez du gros grain, puis pour les finition un grain fin ou très fin. Le choix dépendra aussi de la finition que vous allez appliquer au meuble et de l’essence du bois.

Par exemple si vous souhaitez peindre le bois, vous n’utiliserez pas un grain trop fin. Au delà d’un grain de 120 cela peut poser des problèmes. Si la surface du bois est trop lisse la peinture n’accrochera pas ou qu’en partie.

Voici un petit récapitulatif vous permettant de choisir la finesse du ponçage. La graduation de la granulométrie est selon la norme FEPA (Fédération Européenne des Producteurs d’Abrasifs). Elle indique la quantité de grain par pouce².

Les très gros grains allant de 12 à 36

Ce type d’abrasif n’est pas adapté pour le bois, vous risquez d’enlever trop de matière car il est très abrasif. Ce type de papier de verre à un rendu très grossier. Il peut servir pour décaper un revêtement épais sur le bois.

Le ponçage manuel du bois
Le ponçage manuel du bois

Les gros grains 40-60

Utilisé dans l’optique de décaper un bois non brut dans le but d’aller vite. Attention toutefois avec ces abrasifs qui restent agressifs.
Ces tailles de papier à poncer sont à éviter pour attaquer directement le bois brut. Vous risquez d’enlever beaucoup de matière, peut être trop, surtout avec une ponceuse électrique.

Les grains moyens de 80 à 120

Le bois se travaille principalement dans cette tranche de grains. Le rendu est assez fin tout en ayant des abrasifs efficaces. Ils permettent à cette taille de ne pas trop lisser le bois en vue de lui appliquer une peinture.

Les grains fins: allant de 150 à 180

On entre dans le domaine de la finition avec ce type de grain, ce qui complique l’application d’une peinture.

Les grains très fins 220-240

Un degré de finition pour l’application de vernis.

Les grains extra-fin: 280 et au delà

A ce niveau vous avez une surface quasiment lisse. L’action abrasive est très légère. Idéal dans l’optique de cirer ou de vernir le bois. Vous gommez avec ce type de granulométrie les petits défauts du bois.

Choisir le grain en fonction de l’essence de bois

En fonction de l’essence du bois que vous avez à poncer vous ferez évoluer votre choix du grain. Pour les bois dur vous pouvez y aller un peu plus fort. A contrario les bois tendres subiront un traitement plus doux.

Pour du bois dur vous pouvez attaquer le ponçage avec un grain 100 ou 120 quand un bois tendre sera poncé avec un grain 150 ou 180.

Poncer de manière graduelle

Il est impératif afin d’obtenir un résultat optimal de poncer de manière graduelle. Par exemple si vous avez attaqué le ponçage avec un grain 80 vous utiliserez successivement un grain 100/120 et un grain 150/180 pour la finition.

Il ne faut pas sauter trop de graduation car le rendu risque de ne pas être à la hauteur de vos attentes.

Vous devez entre chaque graduation nettoyer votre bois de toutes les poussières du ponçage.

Éliminer les poussières du ponçage
Éliminer les poussières du ponçage

Éliminer les poussières du ponçage

Une fois que vous avez terminé de poncer le bois vient l’élimination des poussières.

Passer l’aspirateur

Avec une petite balayette, enlever le maximum de poussière du bois. Avec un aspirateur finissez le travail sur la pièce de bois.

Concernant la zone de travail le balai peut permettre de regrouper rapidement le plus gros des poussières. Là aussi finalisez avec l’aspirateur pour retrouver un environnement propre. N’oubliez pas de nettoyer aussi vos équipements et vêtements.

Utiliser un chiffon humide

Ensuite avec un chiffon humide frottez l’ensemble de la pièce de bois.

Cela permet d’enlever la poussière résiduelle après le ponçage. Cette étape est importante avant l’application d’un revêtement sur le bois.

L’accroche de la matière sur le bois sera meilleure débarrassé de toutes les impuretés.

Conclusion sur le ponçage du bois

Avec ces conseils sur le choix de la machine, du papier de verre et comment procéder, vous êtes devenu un expert, il ne vous reste plus qu’à mettre en application ces bons conseils !

Le ponçage du bois quand on possède les connaissances adéquates est une tâche vraiment facile. Vous avez toujours la possibilité de réaliser vos propres expériences sur des chutes de bois afin de voir ce qui vous convient le mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *