Couper du bois de chauffage et le faire sécher

Avec la hausse de l’électricité et du gaz, couper du bois de chauffage pour l’utiliser dans la cheminée ou le poêle devient une nécessité. Voyons ensemble les bonnes pratiques pour se chauffer en toute sécurité.

Couper son bois en forêt est ce légal ?

Il existe un cadre légal permettant de couper son bois en forêt légalement. C’est ce que l’on nomme l’affouage. Attention le droit d’affouage n’est pas une expression pertinente. Le citoyen n’as pas le droit de couper du bois dans la forêt communale, c’est la mairie qui délivre l’autorisation.

Qu’est ce que l’affouage ?

L’affouage est une pratique séculaire visant à autoriser le particulier à venir prélever lui même son bois dans la forêt.

Autrefois le seigneur donnait l’autorisation à ses gens de couper du bois sur son domaine pour se chauffer. De nos jours la pratique existe toujours mais c’est en mairie qu’il faut aller pour avoir l’autorisation.

Moyennant une taxe les habitants de la commune peuvent se voir attribuer un lot. Ils ne pourront couper que les arbres sélectionnés par les forestiers de l’ONF.

C’est la mairie qui définit les modalités de l’affouage. Elles peuvent varier d’une commune à l’autre. La commune peut décider de prendre en charge elle même les opérations de coupe et distribuer ensuite le bois notamment.

Couper du bois dans une forêt privée

L’abattage d’arbre n’est pas un acte anodin même dans une forêt privée les coupes sont soumises à des autorisations administratives.

Afin de savoir ce que vous pouvez faire et ne pas faire contactez votre mairie. Vous serez alors renseigné ou dirigé vers le service compétent qui sera en mesure de vous indiquer les bonnes pratiques.

Une gestion intelligente de la ressource permet de renouveler la forêt sans l’appauvrir. Vous n’avez pas le droit de raser une forêt même si vous en êtes le propriétaire. Les amendes en cas de non respects des règles peuvent être très élevées.

Couper du bois de chauffage et le faire sécher
Couper du bois de chauffage et le faire sécher

Ramasser du bois en forêt

Il est strictement interdit de ramasser du bois mort dans une forêt. L’interdiction à pour but d’empêcher l’appauvrissement des sols.

En effet le bois en se décomposant va contribuer à la croissance des futurs plants. Le bois mort participe au développement de la forêt et accueille une flore et une faune spécifique indispensable.

Vous pouvez trouver du bois coupé en attente. Il ne vous appartient pas ! Vous servir est tout simplement du vol.

Confier l’abattage d’un arbre à un professionnel

Abattre un arbre n’est pas anodin. Les accidents mortels sont courants. Si vous n’avez pas l’équipement ni le savoir faire il est préférable de confier la tâche à un professionnel. Rien ne vous empêche ensuite de débiter vous même l’arbre au sol. Toutefois il y a des précautions à prendre pour éviter l’accident ici aussi.

Quand couper le bois de chauffage

L’automne et l’hiver sont les moments les plus propices pour réaliser l’abattage d’un arbre destiné à finir en bois de chauffage.

La raison est simple. En cette période froide la sève présente dans l’arbre retourne vers les racines. La quantité de sève dans le bois est du coup bien moindre. Cela va permettre un séchage plus rapide du bois.

Noter qu’un bois moins gorgé de sève sera aussi moins lourd et plus facile à déplacer !

Couper le bois de chauffage en toute sécurité

En fonction du volume de bois à couper et de votre motivation vous avez le choix entre la tronçonneuse et la scie !

Couper le bois de chauffage de petit diamètre

Pour les branches et les parties du tronc ne dépassant pas une trentaine de centimètres de diamètre vous pouvez utiliser un chevalet. Si possible déplacez le bois à deux pour éviter de vous blesser ou de trop forcer.

Sachez qu’il existe des outils spécifiques pour déplacer le bois comme la pince à bois, la sapie ou encore un crochet de levage.

L’utilisation du chevalet vous permet d’avoir à la fois un bois stabilisé pour sécuriser la coupe. Une position de coupe pour vous qui est idéale.

Il faudra veiller à ne pas avoir le pied où la jambe sous la partie du bois qui va tomber une fois la coupe effectuée.

Coupez directement votre bois en section de longueur adaptée à votre cheminée ou poêle. Faites des marques avant de procéder à la coupe pour gagner du temps.

Couper le bois de chauffage en toute sécurité
Couper le bois de chauffage en toute sécurité

Fendre les bûches pour accélérer le séchage

Une fois vos bûches coupées à la bonne longueur il faut les fendre.

Pour cela vous utilisez une fendeuse manuelle ou électrique, ou simplement un merlin et un coin pour fendre le bois si vous souhaitez en profiter pour vous maintenir en forme!

Fendre le bois va lui permettre de sécher beaucoup plus rapidement. Il faut savoir que l’écorce empêche l’eau de sortir du bois. En fendant vos bûches vous allez aider le bois à respirer et à obtenir un pourcentage d’humidité acceptable plus vite pour l’utiliser comme chauffage.

Il sera aussi plus facile de ranger le bois une fois fendu. Enfin il brûlera plus facilement.

Vous pouvez fendre vos bûches de manière classique en utilisant un billot de bois. Il a l’avantage de préserver la lame de votre merlin ou de votre coin s’il traverse la totalité de la bûche à fendre.

Vous pouvez aussi utiliser un vieux pneu posé au sol et le remplir de bûches. Elles sont maintenues droites par le pneu et coincées les unes aux autres.

Fendez vos bûches au fur et à mesure sans avoir à ramasser à chaque coupe, le bois fendu.

Un pneu large permettra d’amortir et de stopper la course du merlin avant de toucher le sol. Vous pouvez placer le tout sur un billot assez large pour ne pas avoir à vous baisser en permanence et préserver votre dos.

Tenez compte des nœuds dans le bois qui ne se fendent pas.

Couper du bois de grand diamètre

Pour les parties les plus larges du tronc il est impossible de les soulever et difficile de les déplacer. Il faut donc les couper sur place, mais pas n’importe comment.

Pour les troncs plus ou moins droits il suffit de les caler de part et d’autre avec des pierres ou des bûches fendues plus petites. Cela va stabiliser le tronc.

Faites vos marques de coupes au préalable en fonction de la longueur souhaitée.

Pour ne pas abîmer la lame de la tronçonneuse ou de la scie vous stoppez la coupe quelques centimètres avant de toucher le sol.

Procédez à toutes les coupes avant de retourner la grume de bois.

Pour finir vous enlevez les cales qui maintiennent le tronc en place et vous le faite rouler afin qu’il fasse un demi tour pour avoir la partie restante à couper en haut.

Il suffit de replacer les cales pour stabiliser le tronc et de finir la coupe en toute sécurité.

Si le tronc comporte des branches l’empêchant de rouler sur lui même débiter en premier ces branches.

Dans le cas où la grume est tordue vous devez anticiper que la coupe puisse modifier l’équilibre du tronc et donc bouger. Il est indispensable de procéder aux coupes que sur des grumes calées pour écarter tout risque d’accident.

Couper du bois de grand diamètre
Couper du bois de grand diamètre

Utilisation de la tronçonneuse

Équipez vous de gants, d’une visière de protection, de chaussures et d’un pantalon adapté à l’utilisation d’une tronçonneuse. Des équipements spécifiques évitent de vous trancher le pied ou une jambe !

Votre machine doit être en bon état de marche et la lame tendue et affûtée.

Lorsque vous démarrez une coupe à l’aide d’une tronçonneuse vous devez attaquer la pièce de bois au niveau de la chaîne la plus proche du bloc moteur de la machine, des griffes.

Procéder à la coupe d’abord à faible vitesse. Cela évite que la tronçonneuse rebondisse sur le bois et vous surprenne. Le risque de blessure à ce moment là est élevé.

Restez concentré sur ce que vous êtes en train de faire. Maintenez toujours la tronçonneuse à deux mains.

Optez pour une position stable avec la jambe gauche légèrement devant l’autre afin d’assurer un bon maintien sur vos appuis en cas de mouvement vers l’avant ou vers l’arrière.

Aucune partie du corps ne doit être dans la course de la lame

Vous ne devez pas bouger vos appuis lors de la coupe.

Enfin ne jamais tronçonner au dessus du niveau de vos épaules.

Si vous travaillez seul, prévenez toujours quelqu’un de votre probable heure de retour ainsi que du lieu où vous vous trouvez.

Ces quelques conseils élémentaires vont vous permettre de débiter votre bois en toute sécurité. Ces conseils peuvent vous paraître élémentaires mais ils sont pas toujours suivis et des accidents surviennent encore.

Une fois le bois coupé il faut maintenant le stocker

Utilisation de la tronçonneuse
Utilisation de la tronçonneuse

Faire sécher le bois de chauffage correctement

Une fois votre bois de chauffage coupé il faut le stocker convenablement pour le faire sécher. Cette étape est cruciale pour un bois suffisamment sec pour brûler correctement.

Le bois doit être rangé en piles si possible dans un endroit abrité, bien ventilé et hors sol.

Idéalement une zone en extérieur, couverte pour le protéger de la pluie et ouvert sur les 4 cotés pour faciliter le passage de l’air autour de votre pile de bois. Pour éviter qu’il ne pourrisse, il ne doit pas être directement posé sur le sol mais sur des palettes par exemple laissant aussi passer l’air sous le bois aussi.

Le bois doit idéalement sécher en extérieur, c’est le lieu le plus efficace. De plus le risque que des xylophages logés dans votre bois de chauffage s’invite dans votre charpente sera réduit.

On ne pose pas de bâche directement sur la pile de bois il faut un toit en dur qui laisse l’humidité s’évacuer.

Les résineux sèchent plus vites que les autres essences d’arbres. Ils peuvent être brûlé après 12 à 18 mois de séchage.

Concernant le chêne et les essences de bois dures, comptez 2 à 3 ans.

Pour contrôler le taux d’humidité utilisez un humidimètre. Pour connaitre le taux d’humidité idéal pour le bois de chauffage lisez cet article. Il sera aussi pertinent de lire cet article pour découvrir en détail comment stocker le bois en extérieur pour qu’il sèche.

Conseils supplémentaires pour obtenir du bois

Si autour de chez vous vous constatez que des professionnels abattent un ou plusieurs arbres n’hésitez pas à aller les voir ! Demandez ce qu’ils comptent faire du bois. Certains professionnels s’en débarrassent ou ne savent qu’en faire.

Proposez de vous le déposer chez vous en fin de journée, ils seront content de vous le laisser !

Cela ne fonctionne pas toujours mais qui ne tente rien n’a rien !

Conclusion

Couper son bois reste une activité physique et fastidieuse selon la quantité nécessaire pour passer l’hiver au chaud. Cependant avec la hausse des prix du bois de chauffage le gain financier peut facilement atteindre plusieurs centaines d’euros. Dans tous les cas il ne faut pas négliger votre sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *