Monter un muret en parpaing sans fondation

Monter un muret en parpaing sans fondation, est ce une bonne idée ? Le succès du parpaing, en construction, vient de plusieurs points cruciaux dans la construction. Il est à la fois économique et simple à employer. Cependant il faut respecter certaines conditions pour construire dans les règles de l’art !

Monter un muret en parpaing sans fondation: une bonne idée ?

Autant vous le dire tout de suite et tuer le suspense, monter un muret en parpaing sans fondation c’est une mauvaise idée. Voyons ensemble pourquoi ?

Un mur sans fondation va subir des contraintes qui a terme vont le faire tomber.

En l’absence de fondations, le muret va subir les mouvements du sol, lié notamment aux conditions climatiques.

Cela peut être aussi une force latérale dans le cas d’un muret de soutènement. Votre muret n’aura pas d’autres choix que de suivre ces mouvements, il va se fissurer, se déformer et finira par s’écrouler.

Alors vous être en train de penser qu’un muret de 50 cm de haut ne risque pas grand chose et vous avez partiellement raison.

En effet un muret ayant une faible hauteur risque moins de pencher et de se coucher, mais le risque existe. Et il finira par casser à un ou plusieurs endroits.

Cependant ce type de mur accueille bien souvent un grillage au dessus, souple ou rigide. Poser un grillage sur un mur en parpaing va augmenter les forces exercées sur le muret. Il devient indispensable de réaliser des fondations.

Ainsi vouloir s’affranchir d’une fondation pour des raisons financières, dans le but de réduire la quantité de travail à fournir et de matériaux à employer est un non sens si l’on pense à moyen terme.

Le but de réaliser une fondation est donc de voir le mur perdurer dans le temps. Un exemple bien connu où les fondations sont mal conçues serait la célèbre tour de Pise !

Le poids de la tour étant insuffisamment réparti au sol, fait que la tour s’enfonce dans la partie du sol la plus meuble !

Quel est le rôle d’une semelle de fondation ?

La semelle de fondation en béton armé si elle est correctement dimensionnée par rapport au mur qu’elle soutient va avoir plusieurs rôles importants :

  • Elle stabilise le mur construit au dessus
  • La fondation corrige les défauts du sol
  • Elle répartie sur l’ensemble de la fondation le poids du mur et de la poussée qu’il peut subir.
  • Elle empêche un mur de pencher
  • Elle réduit considérablement le risque de fissures
  • Elle accroît la solidité du mur.

En résumé aucun mur en parpaing ne doit être monté sans fondations même les plus petits.

Creuser la fondation du mur
Creuser la fondation du mur

Quelles fondations prévoir pour son mur ?

Ce travail de gros oeuvre n’est pas compliqué à réaliser, il nécessite cependant beaucoup de gros matériels en fonction de l’importance de votre chantier.

Afin de savoir quelles fondations il faut réaliser l’on doit connaitre les dimensions du futur mur.

Supposons que vous devez construire un mur de 2 mètres de haut d’une largeur de parpaing de 20 cm votre fondation fera :

50 cm de profondeur au minimum pour une largeur de 40 cm

Le calcul est le suivant :

  • Votre fondation doit faire entre le 1/4 à minima et le 1/3 de la hauteur du mur.
  • La largeur doit correspondre au double de l’épaisseur du mur.

La fondation doit faire la même longueur que le futur mur.

Connaitre la profondeur hors gel de votre fondation.

Votre fondation doit être protégé du gel. Il existe une carte mentionnant à quel profondeur vous devez creuser pour installer la base de votre fondation. Cette profondeur oscille entre 50 et 100 cm.

Plus la profondeur est grande plus le risque de gel est élevé et le phénomène important. Les régions montagneuses auront des fondations plus profondes que celles du pourtour méditerranéen.

La fondation ne doit jamais geler sous peine de voir des dommages sur la construction.

Comment calculer la profondeur hors gel d’une fondation ?

La profondeur hors gel est la distance entre le bas de votre fondation et le niveau zéro du sol à savoir la surface.

Il existe des cartes permettant de connaitre en fonction du lieu à quelle profondeur vous devez creuser pour mettre hors gel la votre fondation.

Creuser la fondation du mur

Maintenant que vous avez tous les éléments pour creuser votre fondation il faut:

  1. Délimiter l’emplacement de la fouille sur la largeur et la longueur. plantez des piquets aux angles, ou tracez au sol un marquage matérialisant les limites.
  2. C’est le moment de passer à l’action et de décaisser. En fonction de la nature du chantier, les outils manuels peuvent suffire sinon vous pouvez louer du matériel à la journée qui va grandement vous aider.
  3. La fouille doit être régulière, les parois verticales et le sol nivelé, plat. Selon la nature du sol vous pouvez faire un coffrage pour éviter que les parois de la fouille s’effondrent.
  4. Posez au fond de la fouille du Bidim, pour isoler la dalle du sol.
  5. Recouvrez le géotextile de gravier sur 5 à 10 cm de hauteur
  6. Pour le ferraillage de la fondation posez des cales (pierres) pour avoir au moins 5 cm de hauteur par rapport à la surface du lit du gravier. Cela permet de placer le ferraillage au cœur de la fondation. vous conserverez ces 5 cm de marge sur les cotés. En fonction de votre projet il faudra peut être installé un chaînage vertical. Le travail de préparation se termine ici.
  7. Couler le béton jusqu’à la surface du sol ou du coffrage réalisé.
  8. Il faut vibrer le béton pour qu’il pénètre dans tous les interstices et évacue les bulles d’air.
  9. Laissez sécher à minima 48 h avant d’attaquer le mur.
monter un muret en parpaing sans fondation
monter un muret en parpaing sans fondation

Quel ferraillage pour un mur en parpaing ?

Concernant le ferraillage s’il n’est pas obligatoire pour un muret allant jusqu’à 50 cm de hauteur.

Au delà il faut procéder au ferraillage due la fondation mais aussi du mur. Il est recommandé de ferrailler les extrémités du mur en posant un chaînage vertical.

Selon la longueur de votre mur et sa nature il faudra poser un chaînage à intervalle régulier. L’intervalle entre ces chaînages verticaux varient en fonction de la destination du mur, qu’il soit porteur pour une habitation, de clôture ou de soutènement. Cela peut aller d’un intervalle de 3 à 4 mètres pour l’habitation à quasiment 10 mètres pour un mur hors sol simple.

Ce chaînage vertical sera complété par un chaînage horizontal si le mur fait plus de 60 cm de hauteur. Il sera posé sur le haut du mur.

Le ferraillage en maçonnerie est important c’est ce qui permet d’armer le béton. Le mur devient beaucoup plus solide car maintenu par l’armature en métal.

Il est possible de remplacer l’utilisation de parpaings par de la pierre. C’est intéressant si vous en avez en quantité.

Le chaperon de muret

Pièce à la fois décorative et importante du mur le chaperon de muret a deux fonctions:

  • Protéger le mur des infiltrations d’eau
  • Une fonction esthétique

Il en existe des centaines de modèles différents!

Posés sur le dessus du muret ils finalisent la construction!

Attention toutefois à respecter le code de l’urbanisme. Certains modèles ou formes sont préconisés et il convient de ne pas sortir du cadre légal.

Le chaperon de muret
Le chaperon de muret

Constatations sur la construction d’un mur

Depuis le début de l’article l’on se rend compte qu’il ne s’agit pas simplement d’aligner des parpaings et de les sceller avec un béton pour obtenir un mur solide. Des données techniques entrent en jeu et vont faire la différence.

La construction ne s’improvise pas, et un simple mur de clôture de 50 cm de haut nécessite des connaissances en maçonneries pour ne pas faire d’erreur.

Maintenant il faut vous poser les questions essentielles pour la réussite de votre projet de construction.

  • Est ce que j’ai les compétences nécessaires pour me lancer dans ce projet ?
  • Puis je acquérir ces connaissances et compétences pour réussir ce chantier ?
  • Dois-je confier le chantier à une entreprise ou un artisan qualifié ?

Répondre à ces questions en pesant le pour et le contre va permettre de vous faire faire le bon choix. Dans le cas où vous allez engager une entreprise il y a quelques points à connaitre.

Confier la construction du mur à un maçon ou une entreprise du bâtiment

Si vous choisissez cette option il est nécessaire de maîtriser un minimum le sujet que vous allez aborder avec l’entrepreneur. Sans cela vous vous exposez au risque de ne pas choisir la bonne entreprise pour réaliser vos travaux et ainsi la possibilité d’avoir des problèmes lors de la construction.

Vous devez savoir un minimum de chose sur le :

  • matériel nécessaire
  • types de matériaux,
  • quantités de parpaings à prévoir,
  • techniques employées pour la construction,
  • l’acheminement des matériaux
  • la durée du chantier
  • les éventuels surcoûts
  • le nombre de personnes qui va travailler

Cela prend un peu de temps à cerner l’ensemble mais c’est quasiment obligatoire pour éviter toute désillusion. L’idée n’est pas de fliquer l’entreprise mais de comprendre ce qu’elle vous propose et de valider les choix ensemble.

Une fois le chantier démarré, cela vous permet de suivre son avancée, en comprenant les fondamentaux. Ainsi vous pouvez immédiatement réagir si une erreur est commise et rectifier rapidement le tir.

Bien évidemment un plan détaillé du projet permet aussi à l’entreprise de comprendre ce que vous souhaitez. Le chiffrage du devis n’en sera que plus juste sans mauvaises surprises.

Dans ce type de travaux avoir plusieurs devis est toujours intéressant cela permet de comparer non seulement le prix mais les différentes solutions proposées.

Confier la construction du mur à un maçon ou une entreprise du bâtiment
Confier la construction du mur à un maçon ou une entreprise du bâtiment

Liste non exhaustive du matériel nécessaire pour monter un muret en parpaing sans fondation

Voici ce qu’il faut à minima pour vous lancer dans la construction d’un muret et ses fondations.

  • Mètre à ruban.
  • Tenailles
  • Cordeau.
  • Cordeau à tracer.
  • règle de maçon
  • Niveau à bulle.
  • Fil à plomb.
  • gants de protections
  • Massette.
  • Truelle.
  • Disqueuse électrique.
  • Récipient (bac à gâcher, auge ou brouette). pour les gros chantiers prévoir une bétonnière
  • Outil à mélanger (vous pouvez pour cela utiliser la truelle).
  • Sceau de maçon gradué d’une contenance de 10 litres.
  • Pelle
  • pioche

Cordeau à tracer avec système d’enroulement rapide 30 m Stanley

Niveau à bulle 40 cm

Cordeau de maçon 100m

Fil à plomb

Truelle avec Lame en Acier et Manche Bois 240 mm

Brouette de chantier 100 litres jusqu’à 250 kg

Seau de maçon 11 l

Pelle de maçon avec manche en bois fabriqué en France

Pioche avec manche tri-matière

Mélangeur à béton pour perceuse

Respecter le code de l’urbanisme pour monter un muret en parpaing sans fondation

Si vous montez un mur de clôture n’oubliez pas de respecter le code de l’urbanisme, pour cela vous pouvez aller en mairie. Vous ne pouvez pas monter un mur selon votre fantaisie.

De manière générale intéressez vous à la réglementation dès le début de votre projet pour ne pas commettre d’impair.

Faire appel à un maçon

Ce type de travaux demande beaucoup d’énergie et un matériel conséquent pour transporter les matériaux, et monter le muret Ce sont les raisons principales pouvant vous pousser à faire appel à un maçon.

Profitez de notre formulaire ci dessous pour obtenir plusieurs devis gratuits de professionnels proches de chez vous.

Monter un muret en parpaing sans fondation : Conclusion

Nous l’avons constaté ensemble, monter un mur ne laisse pas de place à l’improvisation.

La question de départ à savoir si l’on peut monter un muret en parpaing sans fondation n’a quasiment plus aucun sens après avoir compris pourquoi c’était impossible. En tout cas elle permet d’éviter d’avoir des problèmes rapidement avec une maçonnerie pleine de malfaçons. Une fois le mur monté vous pouvez réaliser les finitions en faisant un crépi extérieur pour un rendu parfait !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *